Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire Michelin!!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Détente -> Hors sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:39 (2011) Répondre en citant


L'entreprise Michelin
C’est en 1889 que les frères Michelin, André et Édouard, donnent le coup d’envoi d’une grande aventure humaine et industrielle : mettre l’innovation au service des moyens de transport modernes, outils de liberté et de développement économique.
Découvrez la riche histoire de Michelin.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:39 (2011)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:39 (2011) Répondre en citant

L'histoire de MICHELIN débute en 1889 avec André et Edouard Michelin, des industriels français qui ont inventé les premiers pneus démontables, en misant sur la vulgarisation du caoutchouc dans la révolution pneumatique. Ce qui a véritablement marqué l'histoire du début de Michelin dans la pneumatique. Ils ont également fait leurs preuves dans les années 1891 sur le vélo d'un coureur cycliste anglais quand ce dernier est venu demander leur aide après la crevaison de son pneu, lequel était construit par DUNLOP Les pneus démontables Michelin eurent un franc succès et accumulèrent quelques records à leur actif à travers le temps comme la victoire de la course de cyclisme mythique Paris-Brest par Charles Terrant sur un vélo équipé de pneus Michelin, juste une année après qu'ils aient équipé le vélo du coureur anglais. On a aussi le record de vitesse sur voiture électrique en 1899, dépassant les 100km/h sur la voiture Jamais Contente qui était équipée de pneus Michelin ou encore plus récent, la première place au championnat de FORMULE1 sur RENAULT en 2005. La première usine Michelin a été localisée à CLERMONT-FERRANDprès de la place de Carmes.
_________________


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:40 (2011) Répondre en citant

Elle devient par la suite une multinationale en implantant des usines un peu partout dans le monde, dont une trentaine entre les années 1960 et 1970. Passée cette époque, ils ont même réussi à conquérir le continent américain en 1971 à Bridgwart, en Nouvelle Ecosse, au CANADAet aux ETAT-UNISet à Grenville en Caroline du Sud en 1975. Son capital ne cesse de prendre du large et de l'envergure. A preuve, ses acquisitions des compagnies pneumatiques Kléber en 1981 et Uniroyal-Goodrich Tyre en 1989.

Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:40 (2011) Répondre en citant

En 1934, et c'est le plus exaltant, elle prend carrément le contrôle du constructeur automobile CITROENjusqu'en 1976. Ce qui est un grand exploit pour un industriel dans la pneumatique. Les pneus Michelin n'ont pas cessé d'évoluer à travers le temps et les concepteurs sont toujours à la recherche du perfectionnement dans les nouvelles technologies pneumatiques. En 1946, la révolution du pneu Radial, le must de la technologie de pointe pneumatique à l'époque, lequel était vendu en 1949 sous l'appellation Michelin X, fut un franc succès. Grâce aux expériences acquises dans le domaine radial et une bonne stratégie marketing en 1984, Michelin va dominer 50% du marché aux Etats-Unis. En 1996, l'invention du système PAX, une trouvaille de plus élaborée dans les laboratoires de recherche de Michelin est un procédé qui permet de rouler les pneus crevés. L'idée fut aussitôt reprise par ses concurrents Pirelli et Goodyear et en 2004, Michelin présente la Tweel concept d'une roue moderne sans air. Les noms des dirigeants qui ont marqué la société sont nombreux. Bien sûr, les premiers furent André et Edouard Michelin. Plus tard, des figures plus ou moins connues ont successivement suivi, dont Pierre Michelin et Robert Puiseux.

Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:40 (2011) Répondre en citant



Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:40 (2011) Répondre en citant

En 1999, son fils Edouard Michelin succède à François Michelin. Le 26 mai 2006, Edouard meurt dans un accident, Michel Rollier et René Zingraff lui succèdent. Ces derniers ont joué un grand rôle dans l'histoire industrielle de Michelin. On peut quand même remarquer que Michelin restera une affaire familiale. Dans le groupe, il n'y a pas de PDG mais un ou plusieurs gérants, compte tenu de son statut de groupe commandité par action. Pour la petite histoire du bonhomme Michelin le logo, ledit logo fut inventé en 1898, sous les coups de crayon du dessinateur O'Galop en jouant avec la maxime Nunc et Bibendum « C'est maintenant qu'il faut boire » avec un jeu de mots pour le slogan « le pneu Michelin boit l'obstacle ». Ce logo jouera un grand rôle dans toutes les actions entreprises par Michelin, que ce soit dans l'élaboration du guide des restaurants, le légendaire guide rouge, du guide régional touristique, le guide vert ou des nombreuses actions de sécurisation routière soutenues par Michelin. Pour l'histoire, les guides Michelin étaient au départ distribués gratuitement mais plus tard, la compagnie décida de les vendre. La raison de cette décision serait, selon une légende, qu'un dirigeant de Michelin serait entré dans un garage et aurait vu une pile de guides que le garagiste utilisait en guise de cale sous une voiture.

Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:40 (2011) Répondre en citant



Posté le: 26/01/2011 21:25:22    Sujet du message: Histoire michelin

Le Guide MICHELIN : 109 ans d'histoire d'aide à la mobilité
02-03-2009



« Ce Guide est né avec le siècle, il durera autant que lui » : ainsi s’exprimaient les frères André et Edouard Michelin dans l’Avant-propos du premier Guide à voir le jour, en 1900. 109 ans après, le Guide Michelin est toujours LA référence en matière de restauration et d’hôtellerie.
 

 
Aujourd’hui disponible dans 14 éditions, couvrant 23 pays, vendus dans près de 90 pays, le Guide MICHELIN a su traverser les années, les siècles, les époques et les modes.
 


André et Édouard Michelin


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:41 (2011) Répondre en citant

1900 : le premier guide MICHELIN voit le jour   En 1900, moins de 3000 automobiles seulement roulent en France. Un voyage tourne alors, bien souvent, à l’aventure !
 
Malgré tout, les frères Michelin croient dur comme fer à l’avenir de l’automobile. Pour aider à son développement, et par la même, à celui du marché des pneumatiques et du groupe Michelin, ils décident de mettre à la disposition des automobilistes un document facilitant leurs voyages, un petit guide pour améliorer la mobilité… thème fondateur qui est encore aujourd’hui le leitmotiv des différentes éditions Michelin (atlas, cartes, guides, etc.).
 
La première édition du guide MICHELIN parait en août 1900  avec un tirage approchant les 35 000 exemplaires… 
 
Ce Guide, distribué gratuitement aux chauffeurs, contient une multitude d’informations pratiques sur l’emploi et la réparation des pneus, la liste des dépôts d’essence, des hôtels, des plans de villes, une liste des mécaniciens (il y en a moins de 600 pour toute la France), etc.
 
En 1904, un premier guide est publié en dehors de la France. Il s’agit du guide MICHELIN Belgique. 

1908 : création du Bureau d’Itinéraires, Internet avant l’heure !

 

En 1908, le Bureau d’Itinéraires est créé. Il s’agit, en quelque sorte, d’internet avant l’heure !   
   
Situé dans les anciens locaux de Michelin, 99, boulevard Pereire, dans le 17ème arrondissement de Paris, ce bureau permet aux automobilistes d’avoir une feuille de route sur simple demande et gratuitement.   
   
Le Bureau d’Itinéraires explose devant le nombre de demandes qui passe de 19 000 requêtes en 1921 à 155 000 en 1925.   


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:41 (2011) Répondre en citant



© MICHELIN
    1920 :  le guide MICHELIN devient payant     En 1920, selon une anecdote, lors d’un passage chez un distributeur de pneus, André Michelin, indigné, constate que des guides servent à caler les pieds d’un établi. Le sort en est jeté. Depuis ce jour, il décide que les guides seront vendus « car l’homme ne respecte vraiment que ce qu’il paye », déclarent les frères Michelin !  
Cette même année, les restaurants font leur entrée dans le guide avec leur classification propre. Par ailleurs, la publicité disparaît et, pour la première fois, figure une liste d’hôtels parisiens.
 
En 1921, le guide MICHELIN France ne parait pas . Les bureaux parisiens de Michelin (qui se situent, à cette époque, au 105, boulevard Pereire dans le 17ème arrondissement) sont trop occupés par la parution des guides « Champs de bataille ».
 
En 1922, le guide est vendu au prix de 7 francs.


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:41 (2011) Répondre en citant



© MICHELIN
  1926-1936 : Naissance des étoiles   En 1926, l’étoile de bonne table naît et en 1931 c’est au tour des deuxièmes et troisièmesétoiles de voir le jour, tout d’abord en province, puis en 1933 à Paris. Quant aux définitions (une étoile, « une très bonne table dans sa catégorie » – deux étoiles « mérite le détour » et trois étoiles « mérite le voyage ») elles datent de 1936… et sont toujours d’actualité. Parmi les tous premiers restaurants à obtenir trois étoiles : Eugénie Brazier et Marie Bourgeois, Fernand Point (l’un des permiers à venir saluer ses clients en salle), André Terrail, Joseph Barattero, Francis Carton, François Pernollet, etc. Petit clin d’œil au restaurant de Paul Bocuse, à Collonges-au-Mont-d’Or, près de Lyon qui a trois étoiles en continu depuis 1965 !
 
En 1929, pour la première fois, un véritable questionnaire de satisfaction est inséré dans le guide, invitant le lecteur à réagir sur le choix des adresses. Aujourd’hui, ce sont plus de 45 000 courriers et emails que le guide MICHELIN reçoit chaque année de la part de son million de lecteurs dans le monde et qui reçoivent, toutes et tous, une réponse.
 
Pendant la Deuxième Guerre mondiale, comme pendant la Première Guerre mondiale, le guide MICHELIN ne parait pas. Le guide réapparaît en 1945 et ce n’est qu’entre 1947 et 1951 que les étoiles refont progressivement leur réapparition.
 

Les soldats américains débarquent en Europe, le guide MICHELIN à la main   Au printemps 1944, tandis que se concentre en Angleterre la formidable Armada qui doit prendre pied en Normandie, l’État-Major Allié craint que sa progression ne soit ralentie dans les villes françaises, dont toute signalisation a été détruite ou démontée. Après de minutieuses recherches et avec l’accord de la direction de Michelin-Paris, il choisit de reproduire la dernière édition du guide, celle de 1939, pour ses centaines de plans de villes, détaillés et actualisés. Il en fait réaliser à Washington un tirage intégral, distribué aux officiers. Seule distinction avec le guide de 1939, la mention sur la couverture : « For official use only ».
 
C’est donc le guide MICHELIN à la main que les unités débarquées le jour J vont libérer Bayeux, Cherbourg, Caen, Saint-Lo… et la France. La plupart de ces guides du Débarquement ayant été égarés et détruits sous les bombes ou étant retournés chez les Vétérans aux États-Unis, peu d’exemplaires originaux sont aujourd’hui connus en Europe. Ils se distinguent du vrai guide MICHELIN de 1939 par un brochage souple, une couleur proche du rosé, l’absence de l’encart Pneu et quelques mentions externes en anglais.
 
Par ailleurs, après la libération de Paris, les bureaux du boulevard Pereire ont imprimé et fourni aux Alliés plus de deux millions de cartes du Nord et de l’Est de la France, de Belgique et d’Allemagne pour faciliter la progression


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:42 (2011) Répondre en citant

Les pictos, naissance et évolution d’un langage MICHELIN international
 

 
Depuis le début du guide, en 1900, les pictogrammes ne cessent d’évoluer afin de toujours être d’actualité.
 
De la présence d’eau froide et/ou chaude, à celle de l’électricité, de la présence du téléphone, à celle de la télévision dans les chambres, de l’acceptation des cartes de crédit à la possibilité de réserver une chambre ou une table non fumeurs, enfin de la possibilité d’avoir le wifi dans l’établissement au picto symbolisant la présence d’un spa, ces « petits dessins », langage Michelin, langage international, esperanto avant l’heure, ne cessent de se moderniser et de « coller » aux besoins de l’époque


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:42 (2011) Répondre en citant



© MICHELIN
1997-2003 : Du « Bib Gourmand » au « Bib Hôtel »
 
De nouveaux pictogrammes ont également fait leur apparition, lié à l’apparition de nouvelles catégories de restaurants. Il en est ainsi, par exemple, des restaurants Bib Gourmand, offrant un très bon rapport qualité/prix qui voient le jour en 1997.
 
Autre picto, autre catégorie : les piécettes
qui désignent des restaurants offrant des menus complets (entrée+plat+dessert) et économiques, à la portée de toutes bourses.
 
 
Le Bib Hôtel, de son côté, fait son apparition en 2003. Initiative jumelle à celle du Bib Gourmand, ce Bib Hôtel met en avant des hôtels qui proposent des prestations de qualité à un excellent rapport qualité/prix.


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:42 (2011) Répondre en citant



© MICHELIN
2000 : Premiers commentaires dans le guide MICHELIN   En 2000, Michelin introduit dans son guide France, puis en 2003 dans les autres, quelques lignes de texte sur l’établissement, la qualité du service, la qualité de la cuisine.
 
De ces quelques lignes, Michelin est passé à une demi-page ou une pleine page pour ses guides de ville (Paris, Londres, New York, San Francisco, Los Angeles, las Vegas et Tokyo) qui présentent une maquette intérieure différente des guides pays : deux établissements sont présentés sur chaque page (une pleine page pour les restaurants étoilés) avec des descriptifs plus longs et des photos.

Viamichelin.com : plus de 20 millions de connexions par an sur la sélection du guide MICHELIN
Plus d’un siècle d’évolution, plus d’un siècle de lancement de nouveaux guides, lancement de nouveaux services (le Minitel avec le 3615 Michelin qui permettait d’avoir accès à l’intégralité de la sélection – Internet avec, en 1997, le lancement du sitepuis en 2000, la création d’une entité propre, ViaMichelin, et du site www.viamichelin.com sur lequel la sélection est disponible en français, anglais, allemand, italien, espagnol et néerlandais) et reçoit, chaque année, quelque 20 millions de connexions.
Depuis 2008, les internautes ont la possibilité de donner leur avis sur la sélection directement en ligne… ce que font les lecteurs du guide MICHELIN par courrier et par email depuis de nombreuses années.


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:42 (2011) Répondre en citant



© MICHELIN
2005-2008 : Le guide MICHELIN à la conquête de l’Amérique et de l’Asie   En novembre 2005, le guide MICHELIN franchit, pour la première fois, l’Atlantique et débarque à New York. Cette première édition du guide MICHELIN New York City compte 500 restaurants dans les 5 boroughs (Manhattan, le Bronx, le Queens, Staten Island et Brooklyn) et 50 hôtels à Manhattan.
 
En 2007, le guide s’attaque à l’Asie avec la sortie du premier guide MICHELIN Tokyo. Le Japon devient le 22ème pays couvert.
 
En 2008, l’expansion se poursuit sur le territoire asiatique avec la publication d’une édition Hong-Kong et Macao.
 
En Avril 2007, Le Guide MICHELIN lance un magazine, Étoile, réalisé en partenariat avec les éditions Glénat…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:25 (2016)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Détente -> Hors sujet Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by Totoelectro