Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Changement butee d'embrayage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Mécanique,réparations -> la mécanique,essence diesel...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 13:06 (2011) Répondre en citant

Symptôme de la voiture en débrayant étouffement du moteur jusqu'à caler parfois.
Donc soupçon sur la butée.
Dans le foulée je décide de changer le joint spi du volant moteur car il perdait pas mal d'huile.
J'en ai profité pour prendre des photos.
C'est parti :
 
- Enlever la batterie  
 

 
- Débrancher le câble d'embrayage au niveau de la fourchette (pas de photo)
- Débranché le tuyau de descente d'échappement.
 

 
- Mettre l'avant de la voiture sur cale.
Voir mon topic pour retirer les roues, étriers, cardans et vidange bv.
- Enlever le bras reliant la boite au moteur qui se trouve derrière le turbo. (La rta à oublié de le mentionner ce bras)
 
 

 
- Vidanger l'huile moteur. (pour le changement du joint spi)
- Vidanger l'huile de boite.
- Démonter le démarreur de la boite (pas de photo)
J'en ai profité pour le démonter le nettoyer ( suie et graisse séchée) et vérifier les charbons.
 
 

 
- 1 deviser écrou-raccord du câble de verrouillage marche arrière .
- 2 enlever la goupille
- 3 retirer le câble du compteur
- 4 desserrer les deux écrous du levier de commande puis tirer dessus pour désaccoupler.
- 5 (sur la photo c'est la flèche non numérotée) enlever la rotule du levier de vitesse. (d'habitude je le fait avec un gros tournevis mais la trop dur alors je l'ai fait au pied de biche)
 
   

 
 



Posté le 15-04-2009 à 00:25:33  

 


Je continue.
 
Débrancher le fil de feux de recul.
 

 
Comme je suis dans une fosse je met une cale à l'arrière de la bv et je met un cric pour la soutenir.
 

 
Enlever la tresse.
 

 
Devisser les vis reliant la bv au moteur. Celles du bas ont des écrous. (je les ai toutes numérotées car pas tous la même taille)
Enlever les flexibles de support de bv des 2 côtés.
Il y a 4 vis et écrou de chaque côtés de la boite.
 

 
Sur la rta ils disent de caler le moteur. Perso moteur caler je n'ai pas réussi à sortir la boite.
Donc je n'ai pas calé le moteur, j'ai enlevé le cric. Un ami m'a aidé à ce moment là (bv très lourde), on a basculé le moteur et tiré et la boite est venu.
Désolé j'ai oublié de prendre la boite sortie en photo.
J'ai enlevé la butée pour en mettre une neuve (pas tout à fait pareil)
Dans la cloche de la limaille issu de la butée je pense.
Les roulement de la butée étaient sec et faisaient de la limaille.
 

 
Sur l'axe j'ai mis de la graisse de bisulfure de mobylène.
 

 
J'en ai profité pour changer un joint torique et spi au niveau sorti cardan car il y avait une fuite d'huile de bv.
J'ai nettoyé la boite avec du dégraissant surpuissant.
Ensuite démontage du mécanisme d'embrayage.




 

A noter que je ne change pas le mécanisme ni l'embrayage car j'estime qu'il est en bonne état et a moins de 80 000 km.
C'est un garage qui avait fait le changement d'embrayage. (la voiture ne m'appartenait pas à ce moment là) Le mécano aurai pu changer la butée en même temps.
   

 
Pour pouvoir desserrer les vis et empêcher le volant moteur de tourner je me suis fabriqué  une pièce de calage. Qui me sert aussi pour faire la distribution de certaines voitures.
 

 
Pour démonter le mécanisme d'embrayage je met un centreur (gracieusement prêté par la société LEVIEL) pour maintenir l'embrayage.
 

 

 
Dépoussiérage et nettoyage du mécanisme d'embrayage.
Démontage du volant moteur.  
Volant moteur démonté.
 

 
Vu sur le joint spi. Il était temps de le changer.
 

 



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Fév - 13:06 (2011)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 13:06 (2011) Répondre en citant

J'enlève le joint spi avec un tournevis, ça s'enlève facilement.
Le nouveau joint je l'ai mis au congel.
 

 
Je le graisse bien avant de le posé à la main et je fini de bien le mettre avec l'aide de l'ancien joint.
 

 

 
Voilà ensuite remontage en sens inverse. Pour remettre la boite j'ai calé le moteur penché.
 
Le problème d'étouffement du moteur n'est plus là en débrayant.
Par rapport à avant les vitesses se passent mieux et je n'ai plus de léger craquement sur la marche arrière.


Revenir en haut
Jegue
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Fév - 13:07 (2011) Répondre en citant

Principe de fonctionnement
L’embrayage est situé entre le volant moteur solidaire du vilebrequin et la boite de vitesse. Un dispositif d’embrayage est constitué d’un disque d’embrayage solidaire de l’arbre de boîte de vitesse, d’une fourchette et d’une pédale d’embrayage.
L’embrayage est un dispositif d’accouplement temporaire entre un arbre moteur et un arbre récepteur (arbre de boîte) afin d’effectuer le changement de rapport de boîte de vitesse.
Du fait de sa transmission par adhérence, il offre une mise en charge progressive de l’accouplement qui évite les à-coups.
On distingue donc trois positions de fonctionnement :
- position embrayée : l’embrayage transmet intégralement la puissance fournie, la voiture roule car l’arbre moteur est lié à l’arbre de la boîte de vitesse.
- position débrayée : La transmission est interrompue. Roues libres ou voiture arrêtée, le moteur peut continuer à tourner sans entraîner les roues. Cette situation est identique à celle du point mort.
- phase transitoire de glissement : en particulier pendant l'embrayage, la transmission de puissance est progressivement rétablie. Pendant cette phase, l'arbre d'entrée et de sortie ne tournent pas à la même vitesse ; il y a alors glissement entre les disques, donc dissipation d'énergie, sous forme de chaleur. Cette phase est à limiter dans le temps, même si elle est inévitable et permet de solidariser graduellement le moteur et la boîte de vitesses. L'usure des disques a lieu pendant cette phase. 
 


Position embrayée (à gauche) et position débrayée (à droite)
Différents types de commande d’embrayage
Les embrayages peuvent être commandé de différentes façons :
- commande à câble : ce type de commande d’embrayage n’est utilisé que sur certaines voitures et petits utilitaires. Il a tendance à disparaître au profit des commandes hydrauliques pour des raisons de confort du conducteur, moindre effort au débrayage.
 

- commande hydraulique
1) Réservoir de liquide                                                              6) Volant moteur
2) Cylindre émetteur                                                                   7) Diaphragme et son support
3) Cylindre récepteur                                                                  8) Plateau de pression du mécanisme
4) Fourchette de commande et ressort de rappel                9) Disque d’embrayage
5) Butée à bille                                                                           10) Arbre primaire de B.V.

- commande à assistance oléopneumatique.
Nous ne détaillerons pas cette dernière technique est très peu utilisée.
 
La photo ci-dessous représente un dispositif d’embrayage. Les ressorts représentés servent à encaisser les vibrations.
 


Voici quelques conseils d’utilisation de l’embrayage afin de minimiser les effets négatifs sur le groupe motopropulseur. Il est normal de débrayer rapidement mais par contre la manœuvre inverse doit toujours être amortie et progressive. La manœuvre brutale de l’embrayage a des conséquences très néfastes pour :
- le moteur : écrasement des supports, vibrations et chocs se transmettant au vilebrequin et aux bielles
- l’embrayage : détérioration du disque et du moyeu
- la boîte de vitesse : le choc, toujours néfaste pour les organes mécaniques, affecte de la même manière la boîte de vitesse. Cependant les organes qui souffrent le plus sont les joints de cardans.
- le différentiel : la présence d’un certain nombre de pignons possédant leur jeu propre donne un jeu total de plusieurs millimètres, mesurés à la jante des roues. Ce jeu étant absorbé brutalement, provoque un choc violent en fin de transmission, l’effort de torsion sera surtout sensible pour les arbres de roues.
- les pneus : un démarrage brutal fera patiner les pneus. Or si les organes mécaniques sont largement calculés pour résister à toutes ces erreurs de conduite, les pneus en patinant s’usent exagérément.
Aujourd’hui trop de conducteurs ont tendance à abuser de leur embrayage, généralement par paresse. Lorsqu’ils sont arrêtés pour quelques instants dans la circulation urbaine (au feu rouge, dans un embouteillage) et qu’ils restent en position débrayée (pédale d’embrayage enfoncé) pour ne pas avoir à ramener le levier de vitesses au point mort, pour ensuite devoir revenir en première.
Dans ces conditions la butée d’embrayage travaille au maximum plus longtemps que son constructeur ne l’a prévu. C’est ce qui explique que les citadins « consomment » beaucoup plus de butée d’embrayage que les ruraux.
La durée de vie d'un embrayage varie en fonction des trajets effectués et du nombre d'actions. Mais vous pourrez atteindre environ 100 000km sans encombre, à condition de l'utiliser correctement.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:31 (2016)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Mécanique,réparations -> la mécanique,essence diesel... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by Totoelectro